Les dernières chroniques

Final Fantasy Type-0

mercredi 20 juillet 2016

[Série TV] Orange is the New Black - Saison 2


Je continue dans mes rattrapes de chroniques séries TV avec la saison 2 d'Orange is the New Black, autrement dit la série depuis laquelle je n'arrive plus rien à regarder! Si après la première saison, on pensait avoir fait le tour des détenues de Litchfield, on n'est pas au bout de nos surprises car les personnages ne cesses d'évoluer, de changer en bien ou en mal. Et justement, cette deuxième saison met bien plus en avant les personnages "secondaires" que Piper Chapman qui, je le rappelle, est un des personnages que j'apprécie le moins bien qu'elle soit censée être l'héroïne de la série. Le fait que cette saison, Piper se retrouve seule - éloignée d'Alex  et de son ex-fiancée - mais aussi qu'un nouveau personnage qui va chambouler les habitudes de Litchfield débarque rend cette saison pour le moins savoureuse!

Pour rappel, la saison 1 nous avait laissé sur une scène plutôt violente durant laquelle Pennsatucky tente de tuer Piper qui se défend à tel point qu'elle est envoyée en isolement. Au début de la saison 2, elle est transférée quelque part, pensant que cela est dû au fait qu'elle a sans doute tué Pennsatucky. Elle se retrouve dans une nouvelle prison où les règles sont différentes, et elle va comprendre que finalement la vie à Litchfield n'était pas si pourrie que ça.


Finalement, Pennsatucky n'est pas morte, mais si elle avait des dents pourries avant, on peut dire que sa situation va empirer. Cela dit, comme toutes les dames de Litchfield, elle a appris à tirer profit de la situation, aux dépends de Healy. D'ailleurs, s'il y a bien un personnage complexe dans cette série, c'est lui. On a toujours du mal à comprendre s'il veut le bien des détenues, ou au contraire les faire souffrir. C'est un personnage que je n'apprécie pas forcément mais qui a le don pour nous faire changer d'avis sur lui toutes les 5 minutes. Cela dit, c'est aussi la force de cette série. Comme je le disais déjà pour la saison 1, on s'attache plus ou moins aux personnages selon leurs actions dans la prison, qui dépendent de ce qu'elles doivent faire pour y survivre. Sauf Piper qui a le don de se foutre dans la merde et de s'y enfoncer, et même pas pour survivre. Juste parce qu'elle aime bien que tout tourne autour d'elle-même.

Et l'arrivée de Vee va encore plus renforcer ce sentiment. On comprend vite que ce n'est pas son premier séjour à Litchfield : elle était là avant Red et les deux femmes se connaissent bien. Et tout comme Red a constitué sa "famille", Vee va constituer la sienne avec les détenues noires. En tête de liste justement, l'adorable Taystee qui m'a bien énervée dans cette saison, alors que mon affection pour Poussey n'a cessée de croître.


Un autre personnage va faire son apparition : Soso. Une jeune fille avec des convictions qui, cette saison, est assez énervante mais va prendre de l'importance par la suite. On va aussi et surtout apprendre à connaître mieux des personnages dont on savait peu de choses : Rosa, la dame qui a le cancer, la nonne ou encore Morello qui s'avèrent être des personnages complexes et attachants. La relation entre Dayanara et Bennett évolue et, d'ailleurs, je les trouvais mignons dans la saison 1 mais là ils commencent à m'énerver de plus en plus. Surtout Dayanara d'ailleurs. Et la fin de la saison marque encore un sacré tournant dans la vie à Litchfield, surtout concernant le personnel. Des personnages s'en vont, d'autres changent de poste... Bref tout est chamboulé et cela promet de sacrés rebondissements pour la saison 3!


Pour conclure sur cette saison 2, je dirais qu'elle ne vient que confirmer le génie de Jenji Kohan qui ne nous offre pas un simple divertissement mais un réel regard sur ce qui se passe dans le monde. Hier, j'écoutais justement une interview de Samira Wiley au sujet de son rôle dans la série - Poussey - et qui expliquait que le véritable enjeu de cette série c'est que les gens en parlent car cela leur fait prendre conscience du monde dans lequel on vit. Et peu de séries, aujourd'hui, peuvent se vanter de montrer autant à quel point les gens sont humains, à quel point personne n'est tout blanc ou tout noir. A quel point chacun agit, finalement, dans son propre intérêt mais aussi comment, parfois, l'homme peut se montrer bon et bienveillant. Bref, Orange is the New Black, c'est tout ça...


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...