Les dernières chroniques

Final Fantasy Type-0

dimanche 10 juillet 2016

La Page blanche - Boulet et Pénélope Bagieu

Auteur : Boulet
Dessinatrice : Pénélope Bagieu
Édition : Delcourt/Mirages, 2012

Quatrième de couverture
"Je pleurais... Je venais chercher quelque chose ?... Rencontrer quelqu'un ?... Pourquoi hier ? Je suis QUI, moi ?"
Une jeune femme se réveille dans Paris. Elle ne se souvient ni de son nom, ni de ce qui l'a amenée là. Son passé a disparu.
Avec humour et sensibilité, Pénélope Bagieu et Boulet racontent sa quête d'identité.


Mon avis
Je vous le dis dès le début, cette bande dessinée m'embête. Je ne sais pas trop quoi en dire ni quoi en penser... Les dessins de Pénélope Bagieu sont égaux à eux-même et j'aime toujours beaucoup son trait simple et frais qui colle parfaitement à cette histoire très étrange. Histoire que l'on doit à Boulet, bédéiste que je connais de nom et de réputation mais que je n'ai jamais lu. Dès le début, j'ai été littéralement happée dans l'enquête que mène cette jeune fille, Éloïse Pinson, pour retrouver sa propre vie, sa propre identité. En effet, la jeune fille se retrouve sur un banc sans aucun souvenir de qui elle est. Elle se pose alors des questions, remonte le fil de son ancienne vie, trouve des indices... Toute cette démarche m'a beaucoup plu et je me suis laissée prendre au jeu. J'ai d'ailleurs bien apprécié les moments drôles où Éloïse élabore des théories farfelues pour combler le vide de sa mémoire.


Cette recherche d'elle-même va permettre à Éloïse de se rendre compte que celle qu'elle était avant avait tendance à suivre le mouvement : elle lisait les bouquins à la mode, fréquentait des gens cool, au détriment de gens intéressants mais moins branchés... Bref, on se dit qu'à la fin, quand elle va se rappeler qui elle est vraiment, elle va regretter ses actes passés et tenter de se repentir. Mais cela n'arrive pas car, justement, il n'y a pas vraiment de fin. Une fois la dernière page tournée, j'ai été frustrée. En réalité, ce n'est pas tant qu'il n'y ait pas de fin qui m'embête, mais surtout qu'il n'y ait pas de réponse. L'auteur place des indices sur notre chemin, et à la fin on se demande quel était l'intérêt. De la même façon, son amnésie ne trouve aucune réponse quand bien même l'aspect médical est évoqué. Bref, j'aurais aimé plus de détails, plus de réponses...

Au final, mon avis est vraiment mitigé car j'ai adoré toute l'histoire de La Page blanche mais j'ai été plutôt déçue par la fin. J'aurais vraiment aimé en savoir plus, que l'auteur aille plus loin dans ses recherches. La, ça finit vraiment en eau de boudin ce qui fait de cette BD une lecture agréable mais frustrante...



Ce livre a été lu dans le cadre d'un challenge

Challenge Petit Bac 2016
Ligne BD : Objet
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...