Les dernières chroniques

Final Fantasy Type-0

dimanche 13 mars 2016

Journal d'un vampire en pyjama - Mathias Malzieu

Tout d'abord, ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune avec PotitPanda! Il s'est avéré que c'était un livre que nous avions tous les deux envie de lire et nous avons donc décidé, tout naturellement, d'en faire une lecture commune. Il s'agit du cinquième livre de l'auteur que je lis, que je chronique ici, et dont je suis tombée amoureuse! Parce que oui, j'ai déjà eu un coup de foudre avec les quatre autres, j'ai eu un coup de foudre avec Mathias Malzieu tout simplement. Pour rappel, Mathias Malzieu est le chanteur du groupe de rock Dionysos, il a aussi réalisé le film d'animation Jack et la mécanique du cœur, adapté de son propre roman. Autrement dit, c'est un touche à tout survolté qui aime raconter des histoires, et qui en raconte à travers plusieurs médias avec beaucoup de finesse et de talent! Je l'avoue cependant, je ne suis pas particulièrement fan de la musique de Dionysos. Ce qui ne m'empêche pas d'aimer Mathias Malzieu, ses mots, sa simplicité, son humilité, son enthousiasme, sa joie de vivre, son énergie et la personne qu'il est en général. Aussi, lorsque j'étais allée voir Jack et la mécanique du cœur au cinéma en 2013, j'étais loin de m'imaginer que son auteur traversait une terrible épreuve au lieu d'assister au lancement de ce projet qui lui tenait tant à cœur. Terrible épreuve donc, qu'il raconte dans ce livre, dans ce Journal d'un vampire en pyjama.

Me faire sauver la vie est l'aventure la plus extraordinaire que j'aie jamais vécue.
Ce livre est le vaisseau spécial que j'ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent. Quand la réalité dépasse la (science-) fiction, cela donne des rencontres fantastiques, des déceptions intersidérales et des révélations éblouissantes. Une histoire d'amour aussi. Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n'ai rien eu à inventer. Si ce n'est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon cœur.

En effet, alors qu'il tournait le clip de la chanson du film, Mathias Malzieu se sent extrêmement fatigué au point qu'il n'arrive plus à respirer. Il parvient à la fin de la journée de tournage sans que personne ne se rende compte de rien mais décide, le lendemain, d'aller faire une prise de sang. Il est loin d'imaginer que les résultats de celle-ci vont bouleverser complètement sa vie, qu'il est atteint d'une maladie du sang extrêmement rare : une "aplasie médullaire". Autrement dit, une maladie qui fait que ses anticorps attaquent les cellules de sa moelle osseuse et qu'être en contact avec le moindre microbe ou la moindre petite blessure peut s'avérer fatal. Dans Journal d'un vampire en pyjama, Mathias Malzieu raconte donc cette période de sa vie où il a eu besoin du sang de généreux donneurs pour survivre tel un vampire, mais avec sa tenue d'hôpital forcément moins sombre que celle de Dracula. Pour surmonter cela, Mathias Malzieu a du puiser dans ses ressources personnelles, celles enfouies au fond de lui-même car malgré le soutien de ses proches, de son amoureuse et même des médecins et infirmières dont il ne cesse de vanter les mérites, être coincé des mois en chambre stérile sans savoir si l'issue sera fatale ou non, c'est un fardeau lourd à porter pour une pile électrique tel que lui. C'est avoir l'épée de Dame Oclès, compagne de ses journées d'hôpital et de doutes, au-dessus de la tête. C'est être plongé dans son monde onirique et rêver de retrouver cette normalité qui apparaît alors comme un conte merveilleux où une canette de coca a plus de pouvoirs que la baguette  magique d'Harry Potter... 

Personne ne sait que je suis un vampire. Pas de transformation en chauve-souris pour l'instant. J'apparais toujours dans les miroirs. Avec une gueule de fantôme à bonnet de laine, mais je suis toujours là. La vue d'un crucifix ne me fait pas partir en courant - peut-être parce que je suis très vite essoufflé. Je ne fais pas de trucs bizarres en accéléré comme dans certains films. Pourtant je suis un vrai vampire : je dois me procurer du sang pour rester en vie. Et j'ai une dégaine de flocon de neige.

Comment décrire exactement ce que j'ai ressenti en lisant ce livre? Avec Mathias Malzieu c'est toujours difficile car comment donner un avis sur un livre aussi personnel? En tout cas, j'ai lu Journal d'un vampire en pyjama en une soirée, je l'ai littéralement dévoré, j'en ai apprécié chaque mot, chaque phrase, chaque référence, chaque trait d'humour dans cet période de sa vie si sombre (et dont il n'a d'ailleurs pas parlé avant d'être tiré d'affaire). Les mots de cet artiste sont magiques, ils parviennent à transmettre des sentiments, des émotions, des images comme personne d'autre. J'avais déjà ressenti ça avec Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi et je pensais que, peut-être, pour vraiment comprendre la justesse des mots de Malzieu, il fallait avoir vécu la même chose. Ce qui est mon cas pour ce dernier, mais pas pour Journal d'un vampire en pyjama. Donc aujourd'hui, je peux affirmer qu'il n'y a nul besoin de traverser les mêmes épreuves que lui pour être touché au plus profond par la force de ses mots car oui, j'ai été touchée, émue par ce qu'il a traversé mais aussi fascinée par cette suite d'événements qui semblaient presque prémonitoires - des coïncidences nous dira PotitPanda - depuis le nom même de son groupe, Dionysos - ce dieu qui naquit deux fois - jusqu'aux événements relatés dans ses livres fictifs (La Mécanique du cœur et Métamorphose en bord de ciel) qui semblent annoncer ce qui se joue dans la vraie vie de Mathias entre le 6 novembre 2013 et le 24 décembre 2014.

Ma seule possibilité de résister, c'est d'écrire. L'urgence fait pousser des graines de livres en moi. Je les arrose toutes et m'applique à penser que je vais trouver mon haricot magique pour crever le plafond de l'hôpital.


Je pourrais écrire des lignes et des lignes pour vous dire tout l'amour que j'ai pour ce merveilleux auteur, mais je préfère m'arrêter là en ce qui concerne le Journal d'un vampire en pyjama qui, évidemment, est un gros gros coup de cœur! Je suis contente d'avoir partagé cette lecture avec PotitPanda qui, d'après les quelques échanges que nous avions eu au sujet de ce journal, semble l'avoir lui aussi apprécié et dont vous pouvez lire l'avis ICI! Je conclurai juste en vous avouant le soulagement que j'ai ressenti en apprenant que ce journal n'avait pas été publié à titre posthume et qu'aujourd'hui Mathias Malzieu va mieux, qu'un album accompagne la sortie de ce livre et que le groupe se produit de nouveau sur scène à partir de ce mois-ci! Ah, et je veux un fauteuil-œuf, c'est bientôt mon anniversaire!

Ce livre a été lu dans le cadre de deux challenges

2016 Reading Challenge 
Un roman se basant sur des faits réels

Challenge Petit Bac 2016
Ligne 1 : Objet
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...