Les dernières chroniques

Final Fantasy Type-0

vendredi 5 février 2016

Les Enfants de la Baleine [1] - Abi Umeda

Titre original :  クジラの子らは砂上に歌う
[Kujira no Kora wa Sajou ni Utau]
Dessin : Abi Umeda
Scénario : Abi Umeda
Traduction Karine Rupp-Stanko
Editions : Glénat
Date de parution japonaise : 2013
Date de parution française : 2016


Quatrième de Couverture
Dans un monde où tout n'est plus que sable, un gigantesque vaisseau voyage à la surface d'un océan de dunes. Il abrite des hommes et des femmes capables pour beaucoup de manipuler le saimia, un pouvoir surnaturel qu'ils tirent de leurs émotions. Ce don les condamne cependant à mourir très jeunes.
A bord de la "Baleine de glaise", ils vivent leur courte vie coupés du reste du monde. 
Jusqu'au jour où, sur un vaisseau à la dérive, le jeune Chakuro fait une étrange découverte.


Cela faisait quelques temps que je voyais ce manga un peu partout, et j'ai été conquise par le titre et la couverture. Sérieusement, je trouve les deux à la fois intrigants, poétiques et juste magnifique. Ce sont là les raisons qui m'ont décidée à acheter le premier tome des Enfants de la Baleine. En lisant les premières pages, la magie a continué... Graphiquement, ce manga d'Abi Umeda est sublime. Le trait est très fin, léger et détaillé. Il transmet une sorte d'onirisme propre à l'ambiance qui règne sur ce mystérieux vaisseau : la Baleine de glaise. Ce qui se passe à bord n'a pas manqué de me rappeler Nausicaä de la vallée du vent, un des chefs-d'oeuvre de Miyazaki dans lequel les humains restants doivent vivre loin de la nature qui libère des spores toxiques.


Cependant, il y a dans Les Enfants de la Baleine une dimension émotionnelle importante, puisque les habitants de cet étrange vaisseaux entretiennent un lien particulier avec leurs sentiments qui sont la source même de leurs pouvoirs... Le premier volume nous présente le héros, Chakuro, qui est scribe du vaisseau. Il écrit tout ce qui se passe à bord, et se définit lui-même comme un hypergraphe. L'histoire est d'ailleurs raconté à travers ses écrits, qui sont censés décrire objectivement la vie sur la Baleine de glaise, mais dont les émotions ne cessent de transparaître. On y découvre les lois qui régissent cet étrange vaisseau, le saimia, ses habitants, ses amis proches tels que la petite Samy, les gens qu'il admire, ou encore ceux qui jouent un rôle important dans l'organisation de la vie à bord de la Baleine.

Ce premier volume est vraiment intéressant, l'histoire bien menée et, s'il nous donne tous les éléments nécessaire à un bon incipit, il soulève aussi pas mal de questions auxquelles on a hâte d'avoir des réponses. La fin de ce premier tome m'a séduite, mais aussi étonnée car les événements prennent une tournure plutôt inattendue. Je suis tellement restée sur ma faim que je n'ai pas pu attendre pour acheter le deuxième volume!


Au final, le contenu des Enfants de la Baleine vaut largement sa couverture et son titre. Ce premier volume est vraiment bien mené, l'histoire est intéressante, originale et le graphisme soigné. Cela faisait longtemps que je n'achetais plus de manga autre que pour mon mémoire, mais je ne regrette absolument pas de commencer cette année 2016 avec une si belle histoire!

Ce livre a été lu dans le cadre de deux challenges

2016 Reading Challenge 
Un livre tout juste acquis

Challenge Petit Bac 2016
Ligne Manga : Animal
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...