Blog en pause prolongée pour cause de préparation du CRPE...

See you soon... or later!

Les dernières chroniques

Final Fantasy Type-0

vendredi 25 juillet 2014

Dragons 2


Comme promis, voilà mon avis sur Dragons 2 des studios Dreamworks! Le risque d'enchaîner aussi vite deux films qui se suivent, c'est la comparaison et ça peut aller dans les deux sens. On entend souvent, très souvent, que la suite n'est pas à la hauteur du premier volet. Dans mon cas - celui de celle qui a vu le premier volet avec quatre ans de retard - il y a aussi le risque de comparer les progrès techniques, graphismes, animations, etc. Alors, était-ce une bonne idée de regarder Dragons et Dragons 2 avec seulement un jour d'écart quand quatre ans les séparent? Mon avis a-t-il été influencé par ces critères? Je ne crois pas mais au final, ce sera à vous d'en juger!


Tandis qu’Astrid, Rustik et le reste de la bande se défient durant des courses sportives de dragons devenues populaires sur l’île, notre duo désormais inséparable parcourt les cieux, à la découverte de territoires inconnus et de nouveaux mondes. Au cours de l’une de leurs aventures, ils découvrent une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages, dont le mystérieux Dragon Rider. Les deux amis se retrouvent alors au centre d’une lutte visant à maintenir la paix. Harold et Krokmou vont se battre pour défendre leurs valeurs et préserver le destin des hommes et des dragons.

Aux commandes de ce Dragons 2, on retrouve Dean DeBlois dont je vous ai déjà parlé. Le film commence de la même façon que le premier, présentation du village de Berk par notre héros, avec de l'humour et surtout pas mal de changements sur la situation de nos vikings. Les dragons ne sont plus des ennemis mais l'atout principal du village qui organise maintenant des courses de dragons! Mais pendant que ses petits camarades s'amusent, Harold se prend pour le Christophe Colomb des Vikings et part à la découverte du monde à dos de Krokmou dans le but de faire une sorte de carte géographique. Jusque-là, rien d'exceptionnel me direz-vous. Et vous auriez raison. Mais c'est sans compter sur la découverte que vont faire Harold et Astrid  - toujours amoureux et accompagnés de leurs dragons respectifs - ou plutôt devrais-je dire les découvertes. Si Berk a, en effet, fait la paix avec les dragons, d'autres n'hésitent pas à les braconner. Dans quel but? Notre duo ne va pas tarder à le découvrir mais ce qu'Harold va découvrir est encore plus gros, et peut-être encore plus important pour lui...

Des retrouvailles plus qu'émouvantes...
Je ne spoilerai personne en dévoilant qui est le personnage qui réapparaît dans ce film puisqu'on le voit dès la bande-annonce. Il s'agit de la maman d'Harold et ce personnage, que j'ai personnellement adoré, va remettre beaucoup de chose en question mais va aussi apporter son lot de nouveauté et d'émotions, le tout au milieu d'une grande bataille assez épique et très impressionnante de par ses qualités graphiques (les dragons sont variés et tous très travaillés) et de par sa fluidité. Pour en revenir à la maman d'Harold, prénommée Valka, elle va être un des éléments qui permettra au jeune garçon de comprendre un peu mieux qui il est, de grandir et d'accepter pleinement ce qu'il est : le futur chef de Berk. Dragons 2 ne se contente donc pas d'être une pâle copie du premier mais amène beaucoup de nouveaux éléments tant sur le plan scénaristique - dont un que je tairai complètement ici - que sur le plan technique. Pour s'en assurer, il suffit d'ailleurs de regarder le visage d'Harold qui, en plus de transmettre tout un panel de sentiments, ne se contente pas d'être lisse : on peut y voir un sacré travail sur les détails! Côté musique, là encore Dragons 2 frappe fort et ce depuis sa bande-annonce  avec la participation de 30 Seconds to Mars entre autres!

Krokmou découvre lui aussi ses propres capacités!

En conclusion, pour moi Dragons 2 est à la hauteur du premier. Je ne dirais pas qu'on prend les mêmes et qu'on recommence parce qu'il y a une évolution scénaristique et une évolution des personnages aussi qui, finalement, ont grandi en même temps que les spectateurs - 4 ans entre les deux films, des héros 5 ans plus âgés. J'ai donc passé un très très agréable moment au cinéma et ç'a été encore un très grand plaisir que de voir cette belle amitié entre un viking qui a prit en maturité et un dragon toujours aussi adorable!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...