Les dernières chroniques

Final Fantasy Type-0

jeudi 25 juillet 2013

Une (irrésistible) envie d'aimer


Titre original : Size 14 is not fat either
Auteure : Meg Cabot
Traductrice : Florence Schneider

Édition Américaine : 2006
Édition Française : 2008
Éditeur : Albin Michel Wiz


Quatrième de Couverture

Adieu paillettes, robes ultra-moulantes et talons aiguilles ! Heather Wells, ex-Lolita de la pop reconvertie en directrice adjointe de l'université de New York, est toujours aussi à l'aise dans ses baskets. Et plus que jamais folle amoureuse du beau, du sublime, du magnifique Cooper, détective ET colocataire. Cooper, justement, est furieux qu'Heather mène seule l'enquête sur le meurtre de Lindsay Combs, la pom-pom girl sauvagement assassinée dans la résidence. Mais, fidèle à elle-même, Heather n'en fait qu'à sa guise. Imprudente et sexy, amoureuse et tête à claques, elle risque cette fois d'y laisser un peu plus que son ancienne garde-robe... 

Le Choix du Livre
Ayant vraiment adoré Une (irrésistible) envie de sucré, je ne pouvais pas passer à côté de la suite des aventures de la pétillante Heather Wells! Surtout que le titre laissait présager des événements qui n'ont pas eu lieu dans le premier livre. Info ou Intox?

Comment cette sale gosse m'avait-elle appelée, déjà? Une "bouffonne"? Je suis bien plus que cela. Sans moi, Fischer Hall sombrerait dans le chaos. D'ailleurs, pourquoi croit-elle que je pose tellement de questions au sujet de Lindsay? Parce que je me soucie de cet endroit et des gens qui y vivent. Sans moi, combien d'autres filles seraient mortes le semestre dernier? Sans moi, personne ne récupérerait la monnaie avalée  par le distributeur. Alors, Kimberly Watkins supporterait-elle seulement d'habiter Fischer Hall?

Mon Avis
Deuxième sans faute pour Meg Cabot et la suite des péripéties de la pétillante Heather Wells. On retrouve donc notre héroïne très en forme pour ce second semestre après les événements morbides du précédent. Et, alors qu'elle pense que le calme est revenu à Fischer Hall, une nouvelle jeune fille est retrouvée morte. Enfin, on a retrouvé que sa tête. Mais ça n'est pas pour améliorer la réputation du dortoir - pardon, de la résidence - désormais surnommé Le dortoir de la mort! Mais cette fois, Heather est bien décidée à rester en dehors de l'enquête. Risque sa vie une fois, ça lui a suffit. Enfin, ça aurait du. Mais il s'agit d'Heather Wells! La voilà donc encore mêlée à des histoires qui ne la regardent pas!

On prend donc les mêmes, et on recommence. On ressent un peu moins l'effet de surprise mais le meurtre est différent, et l'enquête aussi. Plus noir, l'aspect abordé est beaucoup plus crédible et ancré dans les mœurs de la vie estudiantine américaine puisqu'il y est question des fraternités et de la jeunesse dorée américaine. Deux choses qui ne sont pas vraiment dans notre culture dans les universités française (du moins, pour y avoir passé plusieurs années, je n'ai jamais eu affaire à ça), mais qui permettent de mieux cerner comment vivent les jeunes américains et sans doute de croire un peu plus aux folles aventures d'Heather Wells!

Nouvelle intrigue mais aussi nouveaux personnages! Bien qu'Heather soit égale à elle-même, que les Cartwright rythment toujours sa vie et que ses amis fidèles sont toujours présents, l'arrivée de nouveaux personnages pimentent le récit! Un nouveau patron gay, le retour du papa taulard, un étudiant qu'Heather ne laisse pas indifférent... Tout ce petit monde va rendre la tâche encore plus difficile à notre Miss 46/48 pour notre plus grand bonheur! En fait, j'ai vraiment bien aimé le fait d'avoir l'impression que Meg Cabot n'a rien laissé au hasard puisque certains événements sont préparés depuis le début. Et puis elle ne tombe pas dans la facilité à laquelle on s'attend finalement dès le début. Du coup, j'ai vraiment hâte de savoir ce qu'elle nous a réservé pour le troisième volume, Une (irrésistible) envie de dire oui!

De quoi peut-il bien avoir envie de me parler? Du fait que j'ai traîné son frère ivre mort chez lui hier soir, pour qu'il cuve son vin sur son divan, alors que Cooper a clairement signifié qu'il ne voulait plus avoir affaire aux membres de sa famille? Que j'ai enquêté en douce sur le meurtre de Lindsay, sans dire à personne où j'allais, après avoir juré de laisser les pros faire leur boulot sans intervenir? Ou que j'ai mis en danger, en désobéissant ainsi, la vie de l'un de mes résidents?

Conclusion
Une suite tout aussi drôle et agréable à lire! Assez léger pour l'été mais pas assez pour tomber dans la niaiserie. J'aime décidément beaucoup beaucoup Meg Cabot! A noter que ce deuxième volume est un peu plus trash et à ne pas laisser entre toutes les mains donc!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...