Les dernières chroniques

samedi 20 avril 2013

Princess Jellyfish [3]

Titre original : 海月姫 [Kuragehime]
Dessin : Akiko Higashimura
Scénario : Akiko Higashimura
Editions : Delcourt
Date de parution japonaise : 2009
Date de parution française : 2012


Synopsis
Princess Jellyfish, c'est l'histoire délirante de six colocataires nolife, dont le quotidien hermétique et monomaniaque va se fissurer suite à l'arrivée en fanfare d'une "nana" trop extravertie pour elles.


Quatrième de Couverture
Afin de protéger leur gîte menacé de destruction, Kuronosuke le travesti a décidé de le racheter pour éviter que la communauté des geekettes ne se retrouve à la rue ! Elles se mettent alors à vendre de petits objets qu’elles ont confectionnés dans le but de récolter des fonds. Mais lors de cette journée cruciale, une nouvelle adversaire surgit et perturbe le coeur de jeune fille de Tsukimi !



Mon Avis
C'est avec un immense plaisir que le tome 3 de Princess Jellyfish nous replonge dans la vie des Amars bouleversée par l'arrivée de Kuranosuke! Alors que nos geekettes ne se font pas trop de soucis concernant l'éventuelle vente de leur résidence, de toutes façons elles n'ont pas les moyens d'aller contre, Kuranosuke a bien l'intention de gagner assez d'argent pour la racheter! Son entrain et sa bonne humeur ne semblent pas motiver les Amars plus que cela mais il est difficile de lui résister bien longtemps! Aussi, une brocante organisée à Harajuku sera déjà l'occasion de récolter quelques fonds en vendant des vieilleries... Voilà donc Tsukimi partie pour affronter ce qu'elle appréhende le plus : les gens. Et malgré des débuts difficiles, la créativité de la jeune fille va porter ses fruits... Et voilà nos otakettes mises à contributions pour fabriquer des petites méduses en tissus qui se vendent comme des petits pain!

Ce volume est l'occasion pour nous de découvrir encore un peu plus Tsukimi qui s'épanouit de plus en plus au contact de Kuranosuke. La beauté artificielle qu'il faisait ressortir de la jeune fille grâce aux vêtements et au maquillage tend à devenir naturelle et ne le laisse pas indifférent. Mais Tsukimi n'en a toujours que pour Shû qui, lui, va être mis à rude épreuve par l'entrée fulgurante dans sa vie d'une belle jeune femme qui tentera tout pour le séduire... et qui n'est autre que celle qui veut détruire la résidence Amamizu! On continue donc sur la voie du carré amoureux, si je puis dire, avec de nombreux rebondissements! Et si Shû reste un peu en retrait cette fois (il faut dire que sa conquête a tendance à attirer toute l'attention sur elle) on découvre un peu plus Kuranosuke, qui s'avère être un personnage pas seulement drôle et déjanté mais aussi touchant, qui cache très bien ses sentiments mais qui est loin d'en être dépourvu. Les autres personnages ne sont pour autant pas laissés pour compte et on s'amuse toujours autant des bizarreries des Amars, sans oublier le chauffeur qui est de plus en plus drôle au fil des tomes! Non, vraiment, j'adore ce type!


Conclusion
Un troisième volume qui annonce donc pas mal de rebondissements à venir. Comme à chaque fois, on a hâte de connaître la suite, d'en savoir toujours plus sur les différents personnes, de savoir ce qu'il va finalement advenir de la pension Amamizu. Et on est de plus en plus admiratifs devant le coup de crayon d'Akiko Higashimura qui crée toujours de magnifiques tenues pour Kuranosuke et qui sait toujours rendre Tsukimi mignonne, même dans ses maladresses. Cette série fait définitivement partie de mes coups de coeur!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...